CURSUS DE TRANSITION

Reconnaissance de formations suivies dans d’autres institutions 
de niveau universitaire

Bachelier en théologie protestante

Un·e étudiant·e titulaire d’un diplôme de bachelier (ou une « licence » française ou suisse) en théologie protestante d’une des facultés partenaires suivantes est admissible au cycle du Master :

  • Institut Protestant de Théologie – Facultés de Paris et Montpellier ; Faculté de théologie protestante de l’Université de Strasbourg ;
  • Facultés de théologie protestante de Genève ; Faculté de théologie et des sciences des religions de l’Université de Lausanne ;
  • D’autres facultés de pays non francophones, moyennant un examen de connaissance linguistique en français : Faculté de théologie protestante Valdese de Rome, Faculté de théologie protestante à Madrid, etc.

Un·e étudiant·e titulaire d’un grade universitaire (bachelier ou licence) obtenu dans une autre faculté, doit déposer un dossier avec les programmes de cours suivis antérieurement et les notes obtenues. 

À la suite de l’examen de ce dossier, l’étudiant·e obtiendra des équivalences en ECTS, en fonction desquelles il lui sera généralement demandé de suivre un programme de transition adapté pour avoir accès au cycle du Master. Les critères et les règles de procédure sont fixés par le Collège des Enseignant·e·s.

Bachelier ou Master d’autres disciplines

Un·e étudiant·e qui est titulaire d’un grade universitaire obtenu dans une autre discipline peut obtenir aussi des équivalences en ECTS et devra suivre un programme de transition pour avoir accès au cycle du Master. Ce programme se déroule généralement sur deux années académiques, parfois une seule année. Les critères et les règles de procédure sont fixés par le Collège des Enseignant·e·s. Il comprend obligatoirement l’étude des langues bibliques (grec et hébreu).

Le programme de cursus de transition est une passerelle donnant accès au programme du Master. Il ne donne pas droit à la délivrance d’un diplôme de Bachelier en théologie protestante (délivré au terme de 3 années d’études). Néanmoins, 

  • dans le cas d’un programme de deux années de transition, sous réserves, 1° de la préparation et de la soutenance du mémoire de bachelier, 2° de l’obtention d’une moyenne générale supérieure ou égale à 12 sur 20 pour l’ensemble du cursus de transition, l’étudiant.e pourra se voir délivrer le diplôme de bachelier en théologie protestante, après l’avis favorable du Collège des Enseignant·e·s.
  • la même disposition peut s’appliquer, à titre exceptionnel, pour les bénéficiaires d’un programme de transition d’une année, en fonction de la nature des études antérieures.

Durée du programme 
de Bachelier de Transition

Le Bachelier de Transition s’organise généralement sur deux années académiques, éventuellement une année, en fonction de la nature des études antérieures et du degré de maîtrise des langues bibliques. Sa durée maximale ne peut excéder ces deux années (soit 4 quadrimestres), sous peine de clôture définitive du dossier de l’étudiant·e·, sauf à obtenir l’autorisation de congé/prolongation dont mention ci-dessous.

Toute absence prolongée d’un·e étudiant·e l’empêchant d’assister aux cours et séances d’ateliers pratiques, et de remettre, à termes demandés, des travaux écrits, doit être couverte par certificat médical.

Un·e étudiant·e qui désire interrompre momen-tanément ou prolonger son cursus de transition doit adresser une demande au collège des enseignant·e·s. Ce congé/prolongation est accordé pour une période d’un quadrimestre ou d’une année académique. Il est renouvelable pour une durée maximale de deux ans.

Dérogation

L’apprentissage en accéléré des langues bibliques exige des efforts considérables. Un niveau de connaissance qui correspond au niveau II du Bachelier II est exigé comme prérequis pour suivre les cours d’exégèse. 

Dans le cas d’un programme de transition d’une seule année, la réussite aux épreuves d’hébreu et du grec (correspondant à ce niveau II) au terme du premier quadrimestre est la condition requise pour pouvoir poursuivre son programme de transition et le clôturer en une seule année académique.

En cas d’échec de ces épreuves de niveau II, l’étudiant·e verra la durée de son programme de Transition prolongée à deux ans. Il·elle consacrera, prioritairement, le deuxième quadrimestre à la poursuite de l’apprentissage des langues bibliques au niveau II.

Durant la seconde année de son programme de Transition il·elle sera autorisé·e à anticiper un maximum de 20 ECTS d’Unités d’Enseignement du programme de Master qui n’exigerait aucun prérequis.

Dispositions particulières

L’étudiant·e ne sera pas à même de réaliser son programme de Master si il·elle ne maîtrise que la langue française. Une connaissance passive de l’anglais, au minimum, est exigée. Un test de niveau de langue pourra être requis. La connaissance de l’allemand ou du néerlandais est également recommandée.

Le programme d’enseignement du cursus de Transition

Le programme du cursus de transition est composé, en majeure partie, de cours qui figurent au programme du Bachelier. Un programme d’études adapté à chaque étudiant·e est fixé en début d’année académique en concertation avec le doyen.


Langues bibliques

Un·e étudiant·e qui n’est pas titulaire d’un diplôme d’une des Facultés partenaires se verra proposer un test de niveau de connaissances en langues bibliques correspondant au niveau III. En cas d’échec, il·elle devra suivre un programme d’apprentissage accéléré adapté à son niveau de connaissances.

Hébreu accéléré

Quadri          
I & II

Enseignant   
Germain TOUNDOU

Objectif         

  1. Initiation à la lecture et à la grammaire
  2. Approfondir la compréhension des textes
  3. Les verbes faibles
  4. Lecture cursive de textes bibliques
  5. Décoder l’appareil critique
  6. Se servir d’un dictionnaire d’hébreu biblique

Contenu

  • Grammaire (étude complète)
  • Textes : Jérémie 31, Genèse 11 et 12 et psaumes 1
  • Appareil critique

Biblio.

  • WEINGREEN J., Hébreu biblique, Méthode élémentaire, Paris, 1984
  • KESSLER. S., L’hébreu biblique en 15 leçons, Rennes PUR, 2008.
  • REYMOND, P., Dictionnaire d’Hébreu et d’Araméen Biblique, Paris 2002

Forme

  1. Cours
  2. Révision individuelle de la Grammaire
  3. Travail des textes.

Validation

  1. Participation active en cours
  2. Travaux dirigés
  3. Examen écrit :
    1. textes vus en cours ;
    2. Grammaire.

Valeur 
6 ECTS

Grec accéléré

Quadri
I & II 

Enseignante
Christel ZOGNING MELI

Conditions et contenu    

Les étudiants(e)s en année de transition qui n’ont jamais fait de cours de grec seront invités à suivre les cours de BA1 au 1er quadri, puis ceux de BA2 au 2e quadri. Ils recevront, après le premier quadri, des travaux supplémentaires qui couvrent à la fois l’apprentissage grammatical et la lecture cursive. 3 textes choisis dans le Nouveau Testament sous-tendront lesdits travaux.

Ceux des étudiants qui ont déjà fait le grec seront soumis à un test de niveau ; un programme grammatical qui tient compte de leur niveau sera alors élaboré s’ils ont une note égale au moins à 10/20. Ils devront aussi de manière supplémentaire effectuer des travaux sur les 3 textes choisis pour les étudiant·e·s de la première catégorie.

Objectif         
Dans les deux cas, les étudiants à terme devront :

  • savoir utiliser les instruments de travail en grec ;
  • avoir une maîtrise générale de la grammaire ;
  • lire, analyser et comprendre une péricope ;
  • en faire une traduction personnelle après comparaison avec d’autres versions en français ;

Biblio.  

  • Nouveau Testament Grec NESTLE-ALAND, Novum Testamentum Graece, 28e éd., Stuttgart, Deutsche Bibelgesellschaft, 2012. (L’étudiant.e peut aussi travailler avec la 27eéd.)
  • BAILLY, A., Dictionnaire grec-français, Paris, Hachette, 1997 (1950).
  •  Ingelaere J-C., Maraval P., Prigent P., Dictionnaire grec-français du Nouveau Testament, Paris, Bibli’O, 2008.
  • Newman Barclay M., Dictionnaire grec-français du Nouveau Testament, Paris, Bibli’O, 2021.
  • CARREZ, M. Grammaire grecque du Nouveau Testament. 6ème éd. Genève, Labor et Fides, 2009.
  • ELLUL, D., FLICHY, O., Apprendre le grec biblique par les textes, Paris, Cerf, 2014.
  • MOULTON, H.K., The Analytical Greek Lexikon Revised, Grand Rapids, Zondervan, 1978.
  • ALAND, K., Synopsis Quattuor Evangeliorum, éd. 10, Stuttgart, Deutsche Bibelstiftung Stuttgart, 1976.

Forme
Cours théorique et pratique.

Validation
Participation active aux cours ; travaux dirigés ; épreuves écrites et orales.

Valeur
6 ECTS.